PIM, idéal pour les secteurs où les ventes sont à fortes saisonnalités

Depuis 2004, le Product Information Management (PIM), concept venu d’outre atlantique, est utilisé par de nombreux industriels, retailers et sites marchands qui tendent à utiliser cette technologie consistant à centraliser l’information produit et à la distribuer rapidement,  à moindre coût.

Certains secteurs économiques, sujets à une très forte saisonnalité comme la mode, l’habillement, certains produits gastronomiques ou encore le loisir, jeux et jouets s’appuient sur ces données produits et d’historiques de ventes  pour perfectionner leur rendement et ne pas rater les seuls créneaux qui leur permettent de maximiser leur rentabilité.
Certaines règles ou méthodologies sont appliquées dans le PIM pour ne pas manquer ces périodes cruciales pour le chiffre d’affaires à réaliser.

 

Déterminer quelles sont les tendances du marché grâce au PIM

Afin de bien comprendre le comportement des clients et déterminer la zone de chalandise dont internet fait partie intégrante, il est indispensable de récupérer certaines données produits allant bien au delà du simple descriptif de vente. En centralisant ces données spécifiques, l’ensemble des collaborateurs (commerce, digitale, marketing, ADV, logistique…) pourront anticiper les opérations commerciales et les volumes de ventes à venir. Ainsi, en classant par produit, date et période des opérations antérieures spécifiques (dans le cas d’événements anniversaire ou de solde, par exemple) le PIM devient un outil stratégique et décisionnel. Le PIM est justement conçu pour faciliter ce tri, classement et analyse des données globales du produit.

Lorsqu’une activité s’appuie sur des produits soumis à une très forte saisonnalité, il faut dans un premier temps étudier la courbe des achats et des revenus passés afin de savoir quels sont les créneaux les plus propices à la vente de ceux-ci. Cela permet notamment de comprendre le comportement des clients et surtout, mieux cibler ses campagnes marketing et, pourquoi pas, arriver à désaisonnaliser avec des produits complémentaires et mettre en place de nouveaux des canaux  distribution.

Comme un marché n’est jamais réellement statique, il faut également vérifier quels sont les produits les plus tendance et mieux comprendre quelles sont les attentes des clients. Cela permet notamment de concentrer ses efforts de communication sur le ou les produits qui permettent de rentrer le maximum de recette pendant la période donnée.

Comprendre sa clientèle, la clef pour maitriser son activité !

Enfin, ne pas oublier de bien cerner à quel type de clientèle votre activité a principalement affaire : s’agit-il de clients jeunes et dont le désir d’innovation et de changement est très important ? S’agit-il plutôt de personnes âgées, habituées à leurs achats classiques et qui au contraire, ne souhaitent pas voir modifier ses habitudes ? S’agit t-il d’une clientèle plutôt masculine ou féminine ?

En collectant toutes ces informations et en faisant une analyse précise sur les tendances et le rapport volume / achat, un fabricant, une boutique ou un commerce peut mieux anticiper ses pics d’activité et mieux connaître quels seront les revenus attendus pour la saison donnée. Cela permettra également aux services RH de faire appel à des embauches saisonnières afin de répondre aux attentes et à la charge de travail.

 

Finalement, il faut voir le PIM autrement qu’une simple base de données permettant de gérer des caractéristiques destinées à communiquer sur le produit. Grâce à l’aspect collaboratif du PIM, l’entreprise et les collaborateurs auront une vision partagée pour mieux anticiper et appréhender des prises de décision lors de périodes clés : sélection de produits pour les opérations commerciales, prévisions des ventes, pics de production, planning et ressources humaines… Au quotidien, le PIM est un véritable outil décisionnel pour une entreprise performante.