Product Information Manager : 3 avis d’experts

PIM Manager, Product Information Manager, chef de projet PIM, consultant PIM, gestionnaire base de données produits : qui fait quoi ? Les termes anglais se mélangent à la langue française : il y a de quoi en perdre son latin !

Afin de vous apporter une vision structurée et claire des rôles et responsabilités qui se cachent derrière chaque métier, nous avons décidé de donner la parole à chacune des parties concernées par la gestion des données produits :

  • Pour vous offrir les retours d’expérience côté utilisateur de la solution PIM, Julien Avrillier, responsable Digital Data, PIM (Product Information Management) et DAM (Digital Asset Management) chez Tivoly a répondu à notre appel.
  • Pour exprimer le point de vue de l’intégrateur de technologies, nous avons recueilli le témoignage de Cyril Ronseaux, consultant PIM & e-commerce chez Clever Age.
  • Pour bénéficier d’un éclairage avisé côté éditeur de plateformes, nous avons interrogé Adrien Angelicchio, consultant fonctionnel PIM, DAM et MDM (Master Data Management) chez Afineo.

Ces 3 avis d’experts vous sont précieux pour cadrer votre projet PIM : observez-les avec attention !

 

Product Information Manager côté utilisateurs : le pilote en entreprise

Voici le témoignage de Julien Avrillier responsable Digital Data, PIM et DAM chez Tivoly sous la forme d’une interview.

PIM Manager : avis d’expert

Qu’est-ce qu’un PIM manager dans une entreprise ?

Pour ma part, le périmètre va bien au-delà du PIM. C’est d’ailleurs pour cela que personnellement j’adore vraiment cette fonction, qui combine communication, marketing et informatique. Le PIM manager est le référent des données Marketing, qui vont être exploitées sur différents canaux de communication.

Le PIM manager doit rendre son outil “accessible” et “pratique” auprès de son équipe marketing : personne n’aime “renseigner des bases de données”, mais si on arrive à mettre en avant tous les avantages que cela induit ensuite, c’est gagné.

Quels sont vos principales missions et objectifs à atteindre ?

Je dois m’assurer que chaque chef de produits puisse transmettre l’ensemble des spécificités de son nouveau produit, vers les utilisateurs, via les différents canaux de vente. Aussi bien quantitativement que qualitativement.

Pour y parvenir, le travail commence déjà dans la conception du PIM, sa structure, ses attributs. Selon moi, il faut arriver à se projeter assez loin en aval, dans les utilisations finales des données pour concevoir en amont, un PIM “qui passera partout”. Cela demande de l’écoute et plusieurs aller-retour sur la modélisation, mais c’est la clé du succès.

Par exemple, si dans votre E-shop ou E-catalogue vous voulez des facettes particulières pour trier ou choisir le bon article (“Comment l’utilisateur choisit son outil ?”), il faut le déterminer et le placer dans le PIM. On arrive facilement à 500 attributs, attention !

Ensuite, vous pouvez aussi travailler sur les parties “Ecriture WEB” ou “SEO”, pour garantir un texte de qualité dans votre PIM, et calibré si nécessaire, via des limiteurs de taille de contenu, ou des listes déroulantes de propriétés pré-remplies.

Enfin, l’écosystème digital et les besoins Marketing étant en perpétuelles évolutions, vous devez sans cesse contribuer à l’évolution de votre outil pour répondre aux attentes. Intégration de données RSE, de nouveaux attributs, d’exports sous de nouveaux formats clients, etc.

C’est un métier où on ne s’ennuie jamais !
L’objectif est de garantir la fluidité et l’intégrité de l’information.

Pourquoi fait-on appel à vous, en quoi êtes-vous indispensable par rapport aux enjeux de l’entreprise ?

L’enjeu majeur est selon moi l’intégrité et la disponibilité des données marketing.

À l’autre bout du PIM il y a “les consommateurs”, via notamment GOOGLE et ses “micro-moments” : TO BE THERE, TO BE USEFUL, TO BE QUICK. L’information doit être accessible immédiatement, n’importe où, n’importe quand et surtout de qualité.

En amont, le PIM Manager gère la maintenance, assiste les chefs de produit, fait évoluer en permanence le PIM afin qu’il soit adapté aux nouveaux besoins, ainsi qu’aux formats d’exportation. Produire un contenu riche pour son nouveau produit prend du temps, mais une fois déposé dans le PIM/DAM, le travail Marketing est prêt à être diffusé, automatiquement.

En aval, le PIM manager construit le chemin et accompagne la donnée dans les différents canaux comme les E-catalogues, les tarifs, les catalogues (avec Easycatalog), mais aussi chez nos clients distributeurs via des exports.

C’est donc un spectre très large, qui démarre de la récupération des données dans l’ERP, l’enrichissement dans le PIM jusqu’aux bases de données de nos clients !

Comment devient-on PIM manager, doit-on suivre une formation spécifique ?

C’est plus une histoire de “sensibilité” que de formation.

J’ai commencé ma vie professionnelle par la partie Statistique/Database du Marketing, dans la conception, création et édition de tarifs et catalogues spécifiques. J’ai donc, comme beaucoup, assez souffert de devoir travailler sur des fichiers Excel lourds en mode partagé, avec tous les soucis qui vont avec !

Si vous aimez structurer l’information, former les gens à utiliser sa modélisation et transmettre de l’information, alors je pense que vous avez tout pour être “PIM Manager” !

Il est important de mettre en place un accompagnement régulier des équipes Marketing (formations, tutoriels, wiki..), ainsi que des ateliers de travail pour l’enrichissement permanent des données (notamment la recherche de l’Unique Selling Value des produits pour les différentier…). Ceci pour créer une dynamique, une réassurance, rendre l’outil PIM accessible et incontournable pour les équipes internes.

En 2017, j’ai d’ailleurs fait de « L’intégration d’un PIM dans l’entreprise comme pierre angulaire de la digitalisation » mon sujet de Mémoire et de soutenance, lors d’une reprise d’études et l’obtention d’un diplôme de Chef de projet Webmarketing (formation où d’ailleurs aucun des 25 modules ne parlait de PIM ou de DAM !).

On peut donc dire que je me suis formé seul…ou presque, avec l’aide indispensable de Pascale et Adrien côté Afineo ! La disponibilité de l’équipe Afineo est vraiment essentielle pour la bonne prise en main et modélisation de son PIM.

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

La data est plus que jamais au centre du succès Marketing et commercial aujourd’hui. J’ai la sensation que le PIM manager est un maillon entre la DSI et le Marketing. Les évolutions de carrière seraient donc sur 3 niveaux à mon avis. Plus dans la partie informatique, si on affectionne plus la partie technique.

Sinon, dans la partie Marketing, si on privilégie la partie “fonctionnelle” de l’usage du PIM, notamment dans la partie PLM (Product LifeCycle Management).

Et enfin, en changeant tous les 5 ans d’entreprise pour accompagner de A à Z la naissance et la mise en œuvre du PIM, dans les nombreuses sociétés qui choisissent d’intégrer cet outil, de plus en plus chaque année !

Quelles sont les opportunités pour trouver un emploi de PIM Manager ?

Comme je l’ai dit précédemment, le PIM devient un outil incontournable aujourd’hui. Même un atout commercial, pour les distributeurs qui ont la garantie d’avoir des données, rapidement, et de qualité.

C’est donc un métier “nouveau”, sans réelle formation scolaire existante à ma connaissance : pour toute personne ayant “managé un projet PIM”, j’imagine que cette fonction sera de plus en plus recherchée !

Un élément/spécificité sur lequel vous souhaitez insister ?

Afineo est une double solution PIM et DAM très pratique pour les interconnexions Datas/Assets. Le PIM offre donc une très grande souplesse d’autonomie pour le développement, l’ajustement des attributs, les exports variés, les statistiques, les exports et imports de data…sans avoir besoin d’être développeur.

Pour un profil mixte Marketing/Communication et Business/Data Analyst comme le mien, c’est l’idéal.

Le fait de pouvoir sortir très facilement les données sous Excel (et les réimporter) est certainement la spécificité que je préfère dans la solution PIM Afineo.

On permet ainsi aux chefs de produits de relire, enrichir et corriger très facilement leurs données via Excel, un outil que tout le monde maîtrise très bien aujourd’hui.

Le consultant PIM chez l’intégrateur de la solution

Voici le témoignage de Cyril Ronseaux, consultant PIM & e-commerce chez Clever Age sous la forme d’une interview.

Consultant PIM : témoignage d’expert

Qu’est-ce qu’un consultant PIM chez un intégrateur de logiciel ?

Un consultant PIM peut intervenir à deux niveaux :

  • En avant-vente ou en amont, afin de sélectionner la solution PIM la plus adaptée aux besoins et au budget du client.
  • En phase de mise en œuvre, pour guider le client et les équipes de réalisation afin d’obtenir une mise en œuvre la plus efficace et adaptée possible.

Quels sont ses principales missions et objectifs à atteindre ?

La mission principale du consultant est de comprendre les besoins et le fonctionnement du client, puis de proposer une mise en œuvre dans la solution PIM sélectionnée.

Il s’agit donc de :

  • Mener des ateliers d’échanges avec les utilisateurs clés et les équipes infrastructure du client,
  • Modéliser les produits et objets portés par le PIM (marques, gammes, fournisseurs, médias…),
  • Spécifier les processus humains et automatisés permettant la contribution et l’exploitation des données du PIM,
  • Définir les contrats d’interface des flux d’alimentation et de diffusion des données.

Le PIM est un outil de productivité, il doit faire gagner du temps aux utilisateurs, c’est un point important que le consultant PIM doit garder en tête, et s’en servir pour la mise en œuvre de l’outil.

Pourquoi faire appel à lui, en quoi est-il indispensable par rapport aux enjeux du client ?

En général, un client connaît bien ses produits et ses données, mais ce n’est pas évident pour ses équipes de projeter ses besoins dans le logiciel. Le consultant PIM prend du recul et apporte son expertise afin de faire les bons choix.

Le consultant PIM est crucial pour une société qui met en œuvre son premier PIM. Fort de plusieurs mises en œuvre chez d’autres clients, il est force de proposition, partage les bonnes pratiques et alerte sur les risques et les complexités.

Par rapport à un intervenant chez l’éditeur, le consultant PIM d’un intégrateur a souvent une galerie plus large et plus variée de projets PIM à son actif. Il peut rassurer le client sur le choix de la solution, voire aider l’éditeur à faire évoluer sa plateforme pour satisfaire un besoin du client sans pour autant faire des développements spécifiques coûteux à maintenir.

Comment devient-on consultant PIM, doit-on suivre une formation ?

Devenir consultant PIM nécessite une bonne pratique d’un ou plusieurs outils PIM. Cela peut passer par de la mise en œuvre chez un éditeur PIM, un intégrateur ou en tant qu’utilisateur PIM chez un client.

De bonnes connaissances en e-commerce représentent un sacré plus (le PIM est généralement utilisé par des équipes Marketing pour alimenter des espaces de vente), mais l’expérience, sur d’autres outils de gestion de données et de processus (ERP, CRM, PLM), aide aussi.

Les métiers de chef de projet fonctionnel, d’ingénieur d’études et de business analyst peuvent rapidement glisser vers le métier de consultant PIM.

Il n’y a pas de formation empirique pour devenir consultant PIM. Il faut être à l’aise en clientèle, savoir prendre du recul, avoir une certaine capacité d’abstraction, pouvoir travailler en autonomie et disposer de bonnes capacités d’analyse. Des formations en modélisation de données, de processus et flux de données offrent un bon point d’entrée vers ce métier.

Les outils à maîtriser (outre les solutions PIM) sont des outils de documentation et d’échange (e.g. Confluence), des logiciels de présentation (Slides, Powerpoint, …), Excel (malheureusement, encore de nos jours, ce tableur est prisé pour les échanges de données entre humains comme les équipes produits et les fournisseurs) et surtout, votre navigateur internet (la majorité des PIM de nos jours sont pilotés par des écrans web).

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

Un consultant PIM peut glisser sur de la gestion ou de la direction de projet (chez un client, chez l’intégrateur, ou même auprès d’un éditeur PIM), de l’avant-vente ou du commerce. Il peut aussi devenir consultant e-commerce (sur des plateformes telles que Magento, Prestashop, OroCommerce, …) ou bien se diriger vers la gouvernance de la donnée, l’analyse de la performance et autres métiers autour de la donnée produit.

Quelles sont les opportunités pour trouver un emploi ?

Les PIM sont en plein essor, de nombreuses sociétés souhaitent s’équiper et des intégrateurs cherchent des consultants PIM pour renforcer leurs équipes.

Le chef de projet PIM chez l’éditeur de logiciel

Voici le témoignage de Adrien Angelicchio, consultant fonctionnel PIM, DAM et MDM chez l’éditeur de logiciels SaaS Afineo, sous la forme d’une interview.

Chef de projet PIM : témoignage d’expert

Qu’est-ce qu’un chef de projet PIM chez un éditeur de logiciel ?

Les spécificités du poste sont propres à chaque organisation. En tous cas, chez Afineo, il faut être touche-à-tout et avoir une bonne fibre technique pour pleinement s’épanouir dans ce rôle.

On peut souvent être amené à porter plusieurs casquettes :

  • Maketing & commercial, pour “vendre” la solution, c’est-à-dire convaincre.
  • Chef de projet et AMO (assistant à la maîtrise d’ouvrage) : gagner le projet et intégrer le client.
  • Product owner : être impliqué dans l’évolution de la solution elle-même, en plus d’en être son premier utilisateur. Je fais donc les premiers feedbacks, reporte les bugs, teste les nouvelles fonctionnalités.

N’oublions pas, également, le suivi en mode Direction conseil : surveiller les budgets, les licences…

Nous sommes aussi amenés à collaborer avec des intégrateurs externes, en portant alors une casquette “support technique”. On ne se décharge pas pour autant du suivi du projet, puisque l’on s’attache à relire les spécifications, participer à leur rédaction, majoritairement sur les aspects techniques.

Nous veillons bien évidemment au respect des bonnes pratiques et continuons à challenger le client (qui cette fois est l’intégrateur). Lequel ne se privera pas de nous challenger à son tour ! C’est donnant donnant !

Quels sont ses principales missions et objectifs à atteindre ?

Le principal objectif, c’est la satisfaction client.

La principale mission, c’est de gérer et d’accompagner le parcours du client de A à Z :

  • En participant à l’avant-vente pour cerner et cadrer les besoins du prospect, en allant parfois jusqu’à la mise en place d’un POC (proof of concept).
  • En prenant en charge les démos faites aux différents interlocuteurs côté client, lesquels se divisent en général entre DSI d’un côté, et marketing/chef de produit/data manager de l’autre.
  • En contribuant à l’élaboration du cahier des charges lorsque celui-ci n’existe pas, pour cadrer le périmètre projet.
  • En évaluant la charge de production relative à l’intégration, ainsi que les fonctionnalités à intégrer à la licence.

Lorsque le projet est gagné, il est temps d’intégrer pleinement ce nouveau client :

  • En initiant la réunion de kick-off.
  • En organisant les ateliers de cadrage, en participant aux COPIL (comité de pilotage) et COPROJ (comité de projet).
  • En planifiant et réalisant des formations permettant au client de pleinement utiliser l’outil en toute autonomie.
  • En procédant aux implémentations et paramétrages.
  • En restant en lien avec nos équipes de développement, pour tout ce qui concerne les demandes d’évolutions client.
  • En supervisant la mise en production : gérer le support et la TMA (tierce maintenance applicative) tout au long de la vie du projet, lancer de nouveaux chantiers d’évolutions si besoin, contrôler les budgets.

Évidemment, il y a tout ce qui concerne le périmètre interne à Afineo :

  • Participation aux brainstormings d’évolution de la solution et de notre roadmap.
  • Soumission des demandes d’évolutions pour mon propre besoin d’intégrateur.
  • Tests des nouvelles fonctionnalités.
  • Production de la documentation pour les clients.

Pourquoi faire appel à vous, en quoi êtes-vous indispensable par rapport aux enjeux du client ?

Tout d’abord parce que j’ai une expertise transversale de la solution :

  • Je peux donc choisir les bonnes briques fonctionnelles pour répondre aux besoins du client.
  • Je fais évoluer la solution pour répondre à des cas d’usages spécifiques, non couverts ou difficilement couverts.
  • Je peux anticiper les pièges techniques à éviter, et donc la perte de temps et d’argent côté client !

Ensuite parce que j’ai une grande expérience et maîtrise des besoins métier/utilisateurs finaux. Ce qui me permet :

  • De challenger les process actuels du client et les réinventer autour des possibilités offertes par la solution.
  • De pointer du doigt des incohérences, sources de lourdeurs dans la gestion de la data au quotidien.

Je dois, dans tous les cas, pouvoir dépasser les potentiels freins côté client : faire surmonter les blocages dus aux habitudes ou à la peur de la nouveauté.

À ce propos, j’en profite pour signaler qu’un onboarding digne de ce nom n’est jamais un luxe !

Comment devient-on chef de projet PIM, doit-on suivre une formation spécifique ?

En ce qui me concerne : l’école de la vie !

J’ai suivi une formation scientifique et j’ai commencé à m’intéresser à la gestion de la donnée en autodidacte pour répondre à des besoins dans le secteur des laboratoires scientifiques.

Ils sont trop souvent, eux aussi, à l’âge du fichier Excel individuel et éparpillé, qui coûte cher à tous points de vue… Un fichier Excel dans un laboratoire regroupe des données sur un projet qui s’étale sur plusieurs années avec des budgets très conséquents.

Les enjeux sont différents, mais tout aussi stratégiques : aucune entreprise ne peut se permettre de perdre du temps, et donc de l’argent, pour retrouver et exploiter… ses propres données !

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

PIM architect, Data Manager ou Data analyst dans les entreprises ; consultant data fonctionnel, expert en management des processus entreprise, expert fonctionnel…

Quelles sont les opportunités pour trouver un emploi ?

Les réseaux des clients et des intégrateurs partenaires, et aussi LinkedIn !
Le métier comme le sujet en général sont de plus en plus recherchés, car de plus en plus critiques et indispensables dans les entreprises et organisations.

👉 Vous cherchez un emploi en tant que PIM Manager, chef de projet PIM ou consultant PIM ?
Consultez nos offres d’emploi, Afineo recrute : https://www.afineo.com/on-recrute/

Un élément sur lequel vous souhaitez insister ?

Ne jamais deviner, toujours expliciter.

PIM Manager : pas de fiche métier type, mais des rôles complémentaires

Afineo remercie chaleureusement chacun des experts pour leurs éclairages !

À la question « Qu’est-ce qu’un Product Information Manager ? », nous constatons que la signification d’une dénomination du métier varie selon les préoccupations, rôles et responsabilités de chacun.

Nous espérons que vous détenez désormais une vision plus claire des différentes appellations de la fonction « PIM Manager ».

Ces dénominations sont inhérentes à la gestion des informations produits et des ressources liées telles que les photos, vidéos, fichiers multimédias et problématiques de diffusion, telles que celles concernant les fiches produits.

À la lecture des retours d’expérience des trois experts, nous pouvons affirmer unanimement que la construction d’un cahier des charges précis et la collaboration sont au cœur du succès d’un projet d’intégration d’une solution PIM.

👉 Cet article va également vous intéresser : Les 6 clés de la réussite d’un projet PIM

Les 6 clefs pour réussir son projet PIM